Historique

Balbutiements du « football rugby » en pays auscitain

Des étudiants, amusés par le rebond capricieux de ce drôle de ballon ovale, créent le club dès 1897. Les premiers entraînements ont alors lieu sur la place de la cathédrale. Mais rapidement, après de multiples vitrines et fenêtres brisées, ils sont amenés à déménager au Couloumé. A cette époque, le rugby à Auch, se diffuse principalement dans les écoles, les lycées.

Ce n'est qu'en 1903 qu'apparaît une section « football-rugby » au sein de l'Union Vélocipédique du Gers qui, à la suite de cette création, s'est baptisé Football-Vélo-Club-Auscitain (FVCA). Les premiers matchs se déroulent sous l'impulsion de M Duffour, militaire de carrière, qui incite le FVCA à demander son affiliation à la Fédération Omnisport et à solliciter son admission dans le championnat 2ème série.

Débuts du club en championnat de France

Huit années après la création du club, le vœu de s'engager en championnat est exhaussé. Ainsi pour leur première saison en 1ère série, le FVCA participe à 2 finales : celle du Championnat de France, perdue contre Périgueux et celle du Sud, gagnée par forfait du Sporting Club Toulousain.

L'engouement populaire ne cesse de croître ainsi fin octobre 1908 le Stade Mathalin, appelé communément la « cuvette de Mathalin » ouvre ses portes. Le match inaugural a lieu le 1er novembre de cette même année contre le Sport Athlétique Bordelais.

En 1910, le FVCA monte en 2ème série ; les années suivantes sont marquées par de graves évènements et par la première guerre mondiale qui placent au 2nd plan l'activité du FVCA et du rugby en général. Seules les équipes scolaires essaient de résister.

Le Comité Armagnac-Bigorre est crée en 1912.

Restructuration d'Après-Guerre

Le président Lasbats, entouré d'un groupe de fidèle, tente de rétablir l'activité du club à la fin de la guerre. Pour ce faire, le FVCA lance un appel à la population dans le but de financer 2 objectifs : élever une stèle commémorative à la mémoire des joueurs du club morts pour la France, et permettre la reprise du rugby à Auch dans les meilleurs conditions possibles. Le rugby tout entier se restructure après cette période : le 11 octobre 1920 la Fédération Française de Rugby est créée.

En terre gersoise, les projets d'après-guerre prennent forme puisque le 13 mars 1921 on procède à l'inauguration de la stèle commémorative des joueurs morts au champ d'honneur, monument qui peut aujourd'hui être vu au stade du Moulias. Dans la foulée, le Football-Vélo-Club-Auscitain (FVCA) devient le Football-Club-Auscitain (FCA).

A la fin de la saison suivante, un événement retentissant et surprenant passionne le temps d'un match plus de 2000 spectateurs auscitains, à Mathalin se déroule le premier match de rugby féminin. Aujourd'hui, quelques filles ont suivies la trace de ces téméraires Drôles de Dames ; le FCAG possède une équipe féminine qui évolue en 3ème division et qui se démène pour s'inscrire sur le long terme.

L'année 1929 est celle du premier titre, celui de champion de France de Promotion, et, après un bref retour en honneur, l'année 1932 marque l'accession en Excellence.

Emputé des ses meilleurs éléments durant la seconde guerre mondiale le FCA devra attendre 1947 et un nouveau titre de Champion de France Honneur pour retrouver son rang au sein de l'Elite.

Nouvelle enceinte, le Stade du Moulias

Le 27 septembre 1956, après 50 ans de services : la légendaire « cuvette de Mathalin » ne sera bientôt plus qu'un souvenir. Ce jour marque en effet le dernier entraînement du FCA dans cette enceinte, beaucoup de nostalgie submerge joueurs, dirigeants et supporters. Le club change de décor pour le nouveau Stade Patrice Brocas au Moulias, enceinte qui est encore aujourd'hui le théâtre de multiples événements rugbystiques.

Malgré de nombreux soubresauts et difficultés, le FCA n'a pas quitté depuis 1947 l'élite du rugby français naviguant au fil des ans entre les groupes A et B et l'Elite 1 et 2. La jeunesse du FCA triomphe lors les années 80 en décrochant des titres nationaux dans les catégories Cadets et Juniors Reichel et en participant à de nombreuses finales.

De 1944 à 1970 Auch s'est qualifié à 18 reprises pour les 16ème de finales du championnat de France et hissé en 1970 jusqu'au quart de finale de l'épreuve.

La saison 1976-1977 voit le retour de Jacques Fouroux, celui-ci s'accompagne d'une qualification pour les 16ème de finale, un stade de la compétition que le FCA atteindra également en 1978 et 1980 avant d'accéder au 8ème de finale en 1982 et remonter en groupe A.

Mais le FCA enregistre le départ de grands joueurs pour des clubs plus importants, tel est le cas de BRUNEL, GRATTON, RIZOUX, FOUROUX.

Ainsi amoindri sur le plan sportif le club éprouve des difficultés à rester parmi les 24 équipes composant l'Elite, il se positionne dans le partie haute du groupe B et dispute à ce titre deux matchs de barrage pour la montée en groupe A.

Les années 1980 seront toutefois placées sous le signe de la jeunesse, les juniors accèdent à la finale du championnat de France Reichel I en 1981, avant que les minimes ne s'imposent, en 1987 en UFOLEP, tout comme les juniors en Reichel II.

Ce travail de formation donnera ses fruits les années à venir avec l'éclosion d'une nouvelle génération.

En 1986 de nouveaux dirigeants sont appelés à participer au développement du club. Leur arrivée coïncide avec celle de l'entraîneur Claude Peyregne et la mise en place d'un championnat de 80 clubs réunis en poule de 4 et donnent accession à une épreuve d'élite resserrée à 40 clubs.

En 1988-1989, Jacques Brunel prend la responsabilité de l'entraînement alors que le FCA joue en groupe B au sein de 80 clubs.

1989-1990 : l'accession en première division groupe A avec de jeunes joueurs qui ont marqués et qui marquent encore la vie du FCA. Tels Stéphane Graou, Gilles Boué, JP Escoffier, Serge Milhas, Dorique, Christophe Porcu,...

Descente en groupe B en fin de saison

1990-1991 : Participation au groupe B épanouissement de la nouvelle génération renforcée par des Gersois : Sabbadin, Darolles, Vissan, Oriet, Perusin et remontée en groupe A.

1991-1992 : Pas de qualification mais maintien en Elite. Victoire sur le stade Toulousain qui sera, pendant cette période forte, battu à 5 reprises au Moulias.

1992-1993 : Maintien en groupe A

1993-1994 : FCAuch est classé premier club de France à l'issue de la phase finale qualificative du championnat de France.

1994-1995 sera une année difficile sur le plan sportif sanctionnée par la descente en groupe B. Au terme de cette saison l'entraîneur et des joueurs de premier plan quittent le FCA et des difficultés provoquent une session au sein de l'équipe dirigeante.

Après une saison 1995-1996 conduisant à la poule d'accession de grosses difficultés internes au club conduisent au retrait de l'équipe dirigeante en place et à l'élection en octobre 1996 d'un nouveau comité placé sous la présidence de Jacques Fouroux.

En 1997-1998 le FCA battu en demi-finale accède en Pro1

1998-1999 verra l'arrivée au club d'Henri Broncan, de Pierre Broncan et de Chantal Broncan en début de saison et le départ de la présidence et du club de Jacques Fouroux en février 1999.

Ce départ est suivi par la nomination des deux co-présidents Bernard Laffitte et Bernard Salam. Le club se maintien en 1ère division professionnelle.

Il en sera de même en 1999-2000 après les exploits et les succès remportés à Grenoble et Perpignan. Au terme de la saison Henri Broncan suspend ses fonctions d'entraîneur.

Un fort recrutement est engagé par les dirigeant pour la saison 2000-2001 dans l'espoir d'une qualification en phase finale du championnat. Echec, descente en ProD2 et conséquences financières désastreuses pour le club qui verra sa situation oberrée pendant plusieurs années.

2001-2002 verra la reprise en main par Henri Broncan des destinées sportives du club, la mise en place d'une gestion sportive administrative et financière cohérente et rigoureuse. Le FCA est cinquième de ProD2 au terme de la saison.

La saison 2002-2003 voit le club décrocher son billet pour les demi-finales. Demi-finale disputée et perdue d'extrême justesse contre Montpellier.

Cette progression conduit à l'épanouissement enregistré lors de la saison 2003-2004, avec une équipe du FCAG faisant la course en tête et qui après avoir éliminée Lyon en demi-finale était championne de France de ProD2, au détriment de Bayonne, accédant de ce fait au Top16.

Cette longue marche en avant couronnée de succès sur le plan sportif est aussi le fruit et l'oeuvre d'un travail en profondeur réalisé au sein du club tant au niveau de la formation que de l'organisation et du développement professionnel de la structure.

La politique de formation a été couronnée et confirmé par la mise en place et l'agrément du centre de formation regroupant toutes les valeurs montantes du club et toutes les compétences pédagogiques et sportives.

Le cadre et l'organisation du FCAG ont également connus des modifications importantes et adoptées pendant ces dernières années.

Les aménagements résultent d'une part de la mise en conformité des structures du club avec des impératifs découlant de la loi sur le sport de 1984 et d'autre part d'une volonté d'adopté de fonctionnement et une démarche professionnelle et à des impératifs financiers et commerciaux.

Ainsi depuis 1996 le FCA est passé d'un statut simple d'association 1901 à une structure associative à statuts renforcés, puis a connu pour son secteur professionnel la création en 2001 d'une EUSRL dont l'association était actionnaire unique. Puis en 2004 pour des impératifs capitalistique la création d'une Société anonyme SASP FCAuch Gers dont le capital émis a été largement souscrit par les dirigeants, les membres, les amis et supporters du club.

En dépit de ces structures nouvelles, l'organisation demeure recentrée autour de l'entité globale, associatve et professionnelle, du FC Auch Gers fortement ancré dans la vie locale et départementale.

2004-2005 : Le FCAG n'arrivera pas à se maintenir dans l'élite du rugby français et sera relégué en PRO D2. Il gardera tout de même de cette saison une grande satisfaction en étant sacré vainqueur du Bouclier Européen.

2005-2006 : Le club renoue avec le succès et accède aux demi-finales de PRO D2. Demi-finale perdue in extremis face à l'équipe Dacquoise.

2006-2007 : Double récompense pour le FCAG. L'équipe 1 caracole à la tête du classement et sera sacrée Championne de France de PRO D2 avant même la fin du championnat. L'équipe Espoir suivra l'exemple de ses aînés en remportant le titre de Champion de France Espoir. 

Naissance du stade Jacques Fouroux

2007-2008 : Le stade du Moulias est rebaptisé stade Jacques Fouroux en l'honneur du " petit caporal " décédé peu de temps avant. Ses cendres ont été répendues sur le terrain au cours d'une inauguration faite lors d’un match entre les cadets auscitains et les cadets tarbais, comme l’aurait souhaité Jacques Fouroux. Pour faire face à l'affluence qu'entraîne la montée en 1ère division, le stade fut refait à neuf avec une nouvelle tribune qui vu le jour lors de la venue du Biarritz Olympique à Auch. Malheureusement, après une saison difficile sur le plan sportif, le FCAG redescend en seconde division professionelle.

2009 à aujourd'hui : La SASP FCAG est désormais dirigée par Gilles Courbebaisse, président du directoire. L'association FCAG est quant à elle co-présidée par Charles Garrigos et André Laran. Le club se maintien dans le championnat de PRO D2, qui d'année en année, s'avère de plus en plus compétitif et relevé.

Site Login