1750958 7631869 800x400 
Doubrère et Diviès honorés (Dans le Sud-Ouest)
   FCAG       Le samedi 6 décembre 2014 au stade Jacques FOUROUX

Championnat de France Fédérale 1-J 10

FCAG reçoit CA Lannemezan à 18h30

Nationale B à 16h30
Prochaine journée J10 : journDIXF1jpg 

 

 logo cal

 
   FCAG  

FC Auch Gers 9-3  SC Graulhet

Auch : 3 P (43, 57, 66) Griffoul
Vaincus : 1 P (34) Billé 

 La Nationale B l'emporte 30-11 contre le SCG

Tous les résultats de la 9éme journée : Féd1 - NatB  

 
  Logo Graulhet  

 

Bandrockpart1415 copie 

 

 

 

FCAG

Les bureaux du club sont désormais au rez-de-

-chaussée, et non plus à l’étage.

36, rue des Canaris - BP 50008  - 32001 AUCH CEDEX

 

  • Infos :

  • Prochain match Prochaine journée

  • Dernier résultat J9

  • Partenaires Officiels

  • Info Pratique

FC Auch Gers Vs SC Graulhet J9

Vidéos FCAG

La ville pousse derrière le FCAG

FcagLogo PHOTO VISIBLE DANS La Dépêche du Midi

Cathy Bégué entourée de Bruno Gilardi, Charly Garrigos, et Patrick Canovas, remettra des autocollants aux adhérents de l'opération./Photo DDM, S. L.

La ville pousse derrière le FCAG 

Tous au soutien du FCAG ! Une opération visant les commerçants du centre-ville sera lancée la semaine prochaine par le club de rugby de la ville d'Auch et du Gers pour «fédérer un maximum de monde autour du projet» des rouge et blanc, dixit Charly Garrigos, le président de l'association du FCAG. L'idée, c'est de proposer une formule de partenariat avec le club, exonérée d'impôts, qui sera donnant-donnant. Moyennant une participation financière, la dynamique commerciale qu'est Cathy Bégué proposera de figurer dans un annuaire des partenaires édité trois fois par an et distribué aux 2 000 spectateurs qui viennent en moyenne à chaque match. Une sacrée fenêtre de publicité. Avec l'appui de Bruno Gilardi, président de l'association des commerçants et artisans d'Auch, et de Patrick Canovas, directeur de la radio locale Hit FM, Charly Garrigos espère voir tout le centre-ville pousser derrière le club. «Il y a un véritable engouement populaire derrière le FCAG et cette opération permet aussi aux petits commerçants de devenir partenaires», note Patrick Canovas.

A noter : le loto du club sera organisé le 28 décembre au Mouzon, à 14 h 30.          La Dépêche du Midi

Deux visions opposées

FCAG GRAULHET 22-11-2014-027

« Jorik Dastugue s’est signalé sur plusieurs charges, mais les Graulhétois se sont vite adaptés à un jeu auscitain parfois stéréotypé. »

Deux visions opposées Par F.Jans SUD-OUEST

Les Auscitains n’étaient pas satisfaits de la prestation livrée samedi soir, malgré la victoire. Moins fataliste, Roland Pujo rappelait les circonstances difficiles pour l’équipe.

  Le vestiaire auscitain était séparé en deux camps, samedi soir, alors que le FCAG venait de battre avec les pires difficultés la lanterne rouge Graulhet.
D'un côté, il y avait ceux pour qui cette victoire sans péril, qui permettait de stopper une série de deux défaites consécutives, n'était pas suffisante au bonheur du jour : « On ne peut pas se contenter d'une telle rencontre, indigne de nos ambitions », assénait l'entraîneur des lignes arrières Julien Sarraute. Lequel refusait même de pointer les circonstances - douze joueurs à l'infirmerie tout de même, parmi lesquels une majorité des cadres de l'équipe - pour expliquer la méforme actuelle du FCAG : « Il faut arrêter d'être pessimiste en comptant les absents. Ceux qui sont sur le terrain feraient mieux d'être optimiste en saisissant la chance qu'ils ont de montrer leur valeur. » Avec une moyenne d'âge de moins de 23 ans, l'équipe n'a pas failli dans l'investissement face à une formation tarnaise qui a très chèrement vendu sa peau. Elle a en revanche fait montre de fébrilité, multiplié les approximations et dévoilé un manque de maturité gênant, mais pardonnable.

Huit fois à cinq mètres
Parmi les anciens, le capitaine Frédéric Medvès, une nouvelle fois auteur d'un bon match comme toute la troisième ligne gersoise, espère que les deux prochaines semaines permettront de lever le doute dans lequel la formation auscitaine s'est plongée toute seule : « Les blessés et ces deux dernières défaites nous ont fait mal. Nous ne jouons plus aussi libérés qu'en début de saison. Les lancements sont là, mais cela n'aboutit pas. Nous avons deux semaines pour préparer les deux dernières rencontres de l'année. J'espère que quelques-uns des blessés vont revenir pour que l'on retrouve l'élan du début de saison. »


Un espoir partagé par ceux qui, moins nombreux il est vrai, préféraient prendre pragmatiquement ce résultat pour ce qu'il est : une victoire qui rapporte quatre points et qui permet de consolider la deuxième place de la poule. Roland Pujo, qui n'avait pas digéré la dernière défaite à Agde, parvenait presque à sourire : « C'est une période difficile pour l'équipe et il faut en tenir compte. Quand les Salobert, Guffroy ou Largardère sont là, cela rassure les jeunes. Il faut traverser cela de la meilleure des manières sans être trop exigeants. »


Et le manager de pointer précisément le secteur dans lequel ses jeunes joueurs ont manqué d'expérience face à Graulhet : « En première mi-temps, nous venons huit fois à cinq mètres de la ligne sans ramener le moindre point. Nous manquons d'efficacité. Et puis les Graulhétois ont bien joué le coup. Nous n'avons pas eu une seule libération rapide. Le jeu a été ralenti. C'était de bonne guerre. »

 

« Je suis en colère »

Instantan - 12 

« C’est anormal d’avoir deux visages aussi différents dans un même match », regrette le manager auscitain.

« Je suis en colère » Par Kévin LEROY Sud-Ouest

 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

« Sud Ouest ». Dans quel état d'esprit êtes-vous après cette seconde défaite de la saison dimanche à Agde (NDLR : 25-19) ?
Roland Pujo. Je suis en colère parce que c'est anormal d'avoir deux visages aussi différents dans un même match. On a bien commencé, on tourne à +10 à la mi-temps et après on se délite complètement. Pourtant je l'avais senti et j'avais prévenu les joueurs à la mi-temps que ce n'était pas fini, que cette équipe d'Agde allait tout donner pour revenir et qu'il faudrait les contenir dès la reprise.

C'est ce qu'on n'a pas su faire puisqu'on prend un carton jaune et un essai dès la 47e minute suite à une succession de fautes. À partir de là on n'a jamais su se remettre dans le match. C'est décevant parce que les quatre points nous tendaient les bras, mais un match dure 80 minutes, les joueurs doivent s'en souvenir.

Comment expliquer ces deux visages si différents d'une mi-temps à l'autre ?
On est sortis du match et on n'a pas su s'y remettre. On est sortis des schémas collectifs, en défense notamment, où on a subi, ce qui nous a conduits à faire des fautes. Et offensivement il y a parfois eu un excès d'individualisme.

Vous estimiez pourtant pouvoir être compétitif malgré les blessures…
On l'a été pendant quarante minutes, puis plus du tout pendant les quarante autres. C'est incompréhensible… On ne veut pas se cacher derrière ça mais on a quand même beaucoup de blessés, notamment en deuxième ligne (lire par ailleurs).

On a une équipe jeune, mais en attendant que tout le monde revienne il faut trouver des solutions. Il faut plus de lucidité pour répondre à l'agressivité adverse et savoir se remettre dans le match quand on est sous pression.

Avez-vous été déçu par certains joueurs qui ont eu leur chance dimanche ?
Non, quelqu'un comme Jaillard par exemple a fait trente bonnes minutes avant de se blesser. Rodes a dépanné en deuxième ligne alors que ce n'est pas son poste… Non ce qui est frustrant c'est qu'on avait le match en main, qu'il fallait juste bien gérer le début de la deuxième mi-temps et qu'on n'a pas su le faire.

Les nombreuses blessures (NDLR : Rocca, Lomidze, Guffroy, Salobert, Lagardère…) sont un trop gros handicap en ce moment ?
L'expérience de certains nous fait un peu défaut, quand il faudrait rassurer ou au contraire élever la voix. Des garçons comme Lacroix ou Medvès ne peuvent pas tout faire, il faut que les jeunes se responsabilisent. Il n'y a pas péril en la demeure mais il faut que les joueurs, les jeunes notamment, soient plus exigeants. Ils doivent se rendre compte du niveau d'agressivité qui est indispensable.

Êtes-vous inquiet ? Pensez-vous que ces premiers moments difficiles peuvent faire grandir ce groupe ?
Je ne suis pas inquiet, je sais qu'on a les moyens de faire face, mais il faut que l'on grandisse vite, en attendant le retour de quelques joueurs d'expérience. Ce groupe est jeune mais il doit prendre conscience de ses moyens et aussi des absences qu'il peut avoir.

Cela sera intéressant de voir comment il va réagir. J'attends une rébellion contre Graulhet (NDLR : samedi 18 h 30 à Auch). On va recevoir quatre fois sur les cinq prochains matchs, il faut que l'on fasse le plein de points. J'espère que mes joueurs sont très déçus et qu'ils ont envie de se rebeller.

Interview de Julien SARRAUTE par Damien DUFFAU

Instantan - 16 

XV - Championnat de France de Fédérale 1, Clique sur la photo

Interview de Julien SARRAUTE par Damien DUFFAU Hit-FM 32

RoA Vs FC Auch Gers - Le 16 novembre 2014 à Agde

Relancer la machine !

 DSC 6622

Première titularisation pour Verdier à la mêlée.

Relancer la machine ! Par Kévin LEROY Sud-Ouest

On l'a presque oublié, mais le FCAG a subi son premier coup d'arrêt de la saison il y a trois semaines face à Aix-en-Provence. Cette défaite à domicile a permis aux Provençaux de s'échapper en tête et condamne quasiment les Auscitains à la deuxième place. Enfin, à condition de continuer à faire le boulot contre les autres équipes de la poule et de relancer la machine dès demain à Agde, une équipe capable du meilleur (succès à Lannemezan) comme du pire (trente points encaissés à domicile contre Valence d'Agen) depuis le début de la saison. « Après trois semaines de coupure ils ont pu récupérer physiquement et voudront marquer leur territoire à domicile, on sait où on met les pieds, mais on se doit de réagir après notre défaite contre Aix », prévient Roland Pujo.

Le manager auscitain vise donc clairement la victoire, même s'il doit faire avec une infirmerie pleine qui l'obligera à lancer Jaillard d'entrée et à faire avec un banc particulièrement jeune, où Baptiste Doubrère et Benjamin Magnoac feront leur première apparition. « On ne se retranche pas derrière les blessés, recadre pourtant Roland Pujo. Il faut faire avec et on sera compétitifs, il n'y a pas de souci. On compte sur l'envie des nouveaux et leur détermination pour prouver qu'ils sont au niveau. »

L'inédite charnière Verdier/Ford sera notamment attendue dans le domaine de la gestion du jeu et de l'alternance, un domaine qui a fait défaut contre Aix-en-Provence. Même si l'affiche est moins prestigieuse, le FCAG se doit de poursuivre sa progression dans l'Hérault.     K. L.

Le FCAG sera diminué pour la reprise

 

DSC 6604

Paul Guffroy va être opéré de l’épaule

 

Le FCAG sera diminué pour la reprise

Roland Pujo le répétait depuis le début de la saison : si son effectif avait une faiblesse, il se situait en deuxième ligne, où seuls Lacroix et Guffroy avaient l'expérience du haut niveau. Le manager auscitain croisait donc les doigts pour que les deux hommes ne connaissent pas de pépin physique. Le procédé n'a pas fonctionné…
Touché à l'épaule contre Bagnères-de-Bigorre il y a trois semaines, Paul Guffroy avait pu tenir sa place face à Aix-en-Provence. Mais les douleurs ne se sont pas calmées et il est apparu que l'ancien Carcassonnais souffrait d'une rupture d'un tendon. Il sera donc opéré la semaine prochaine et son absence est évaluée à au moins trois mois. « C'est embêtant parce qu'il nous amenait toute son expérience », souffle Roland Pujo, qui va devoir se creuser la tête pour composer sa deuxième ligne dans les semaines à venir. Car outre Guffroy, le jeune Blondin est également indisponible pour quelques semaines.

 

Jaillard aura sa chance
Un autre pensionnaire des Espoirs la saison dernière, Maxence Jaillard, va donc avoir sa chance. Hamid Arif, rappelé pour faire face à ce genre de coup dur, pourrait éventuellement être opérationnel pour le match face à Graulhet dans deux semaines. En attendant, Rodes voire Boyadjis pourraient être amenés à dépanner à ce poste. Le FCAG reprendra donc la compétition affaibli dimanche prochain à Agde, d'autant que manqueront aussi à l'appel Anthony Lagardère (main fracturée) et Jordan Rocca (côtes). « C'est un match dangereux, prévient Roland Pujo, mais il faut absolument que l'on rebondisse après la défaite contre Aix. »
Après une semaine de repos, les Auscitains ont d'ailleurs repris le travail cette semaine avec une analyse vidéo approfondie de cette défaite, et une opposition face aux Espoirs mercredi, histoire de retrouver du rythme et de se réhabituer aux contacts. Place aux entraînements classiques la semaine prochaine, en espérant qu'aucun blessé supplémentaire ne vienne garnir l'infirmerie.
Par Kevin Leroy - Sud-Ouest

Le FCAG réactive le nerf de la guerre

FCAG AIX 25-10-2014-007 

Le FCAG réactive le nerf de la guerre,

Le club de rugby vient de convertir deux nouveaux sponsors à ses couleurs et compte tisser encore davantage sa toile.

L'important, prétendait un certain Coubertin, c'est de participer. Soit. Sportivement, c'est louable. Mais financièrement, c'est non négligeable... Si le FCAG, provisoirement, espère-t-il, fulmine en Fédérale 1, il ambitionne néanmoins d'incarner dans le rugby ce que l'AJ Auxerre fut au football du temps de Guy Roux. Forte identité, résultats sportifs, école de formation reconnue et bien sûr, remporter le championnat (même si une place en finale suffirait) pour remonter fissa en Pro D2, tel est le programme.

 40 000 euros à deux.   En attendant de récupérer un rang qu'il... lire la suite dans Sud-Ouest.

Les mises au point de Courbebaisse

 

Gilles COURB

FC Auch Gers,

Les mises au point de Courbebaisse - Sud- Ouest

Le président du FC Auch Gers s'est invité devant la presse hier midi pour se livrer à quelques mises au point. Gilles Courbebaisse a notamment tenu à apporter une réponse aux critiques qui ont fleuri quant au prix des places au stade cette saison. « Certains estiment que c'est trop cher, mais par rapport à quoi ? Dans les stades où nous sommes allés cette saison l'entrée générale est à 13 euros, mais vous n'êtes pas assuré d'avoir une place en tribune, alors que nous le pesage est à 10 euros et donne accès à la tribune métallique », souligne le président auscitain, qui rappelle également que les charges qui pèsent sur le club pour l'organisation des matchs n'ont quasiment pas varié malgré la descente. « On doit payer les stadiers, les services de secours, c'est environ 12 000 euros par an… On a toujours des charges mais on n'a plus les droits télés, la billetterie n'en est que plus importante ».

Le prix des places n'avait donc que légèrement baissé par rapport à la saison dernière. Malgré tout le club « a décidé de ne pas rester sourd aux critiques » et la place en tribune marathon passera donc de 18 à 15 euros (NDLR : 20 euros en Pro D2) pour les matchs contre Blagnac, Aix, Graulhet et Lannemezan. « On fait le pari du plus grand nombre et si ça marche on le... lire la suite dans : Sud- Ouest

Hamid Arif va faire son retour

Hamid

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hamid Arif va faire son retour - Sud Ouest

Faire du neuf avec du vieux, c'est la grande tendance de la saison côté auscitain. Après avoir sorti Philippe Rodes et Paul Guffroy de la retraite (ou presque), le FCAG va récidiver avec Hamid Arif, qui sera donc le seconde ligne que Roland Pujo ...et plus encore »

Hommage à Olivier LARTIGUE

DSC 7860 
Hommage à Olivier LARTIGUE, dit "Olive" du FC Auch Gers,

Il était à l'image du Fcag, un peu différent des autres. On l'aimait pour cela aussi, lui qui portait fièrement en trophée le maillot N°3 offert par Gregory Menkarska. Il avait grandi, nourri de sa passion pour le FCAG, sa seconde famille. Il nous a quitté brutalement ce matin, fauché injustement dans sa jeunesse par la maladie. Un club entier le pleure avec sa famille. Le Coin des amis, sous le chapiteau Partenaire où il aimait se retrouver portera désormais son nom : "chez Olive", c'est bien ainsi. Et de là-haut, à n'en pas douter, il veillera sur son club. Adieu l'ami on ne t'oubliera pas !

Les matchs en direct

logo-hitfm-32

Pour écouter la retransmission
du match en live
cliquez sur ce lien

Classement 9ème J. Fédérale 1-2014-15 POULE 4

1
Aix-en-Provence
 34 pts
2
Auch
 27 pts
3
Valence d'Agen
 22 pts
4 Oloron  22 pts
5
Blagnac
 20 pts
6 Bagnères-de Bigorre  19 pts
7 Agde  18 pts
8 Mauléon  13 pts
9 Lannemezan  12 pts
10 Graulhet  11 pts

 Tableau complet

FEDERALE 1

 tabljneuf

Tableau complet

NATIONALE B

 tablnneufatb

 

Planning Equipe 1

 DSC5817-001Consultez le planning d'entrainement de la semaine

Newsletter

Soutien à Alexandre Barozzi

Une vente aux enchères de maillots est organisée afin de lever des fonds pour soutenir Alexandre. 

Plus d'infos

Site Login