FCAG  

Championnat de France de Fédérale 1-J7

FC Auch Gers reçoit Pays d'Aix

Nationale B à 16h30  et Equipe 1 à 18h30 

Le samedi 25 octobre 2014 à Jacques FOUROUX 

 

 PARC-FOND-BLANC-246x300

 
   Logo Stade Bagnerais  

Stade Bagnérais 9 - 26 FCAG

2 E Dastugue(23, 43) ; 2 T et 4 P (1, 41, 44, 47) Lagardère

La Fédérale B perd de justesse 30 - 31 contre Bagnères

 

FCAG 

 
 
Equipes du FCAG-Activités du week-end, je clique !

 

 

FCAG

Les bureaux du club sont désormais au rez-de-

-chaussée, et non plus à l’étage.

36, rue des Canaris - BP 50008  - 32001 AUCH CEDEX

 

  • Prochain match

  • Dernier résultat J 6

  • Equipes du FCAG Activités week-end

  • Partenaires Officiels

  • Info Pratique

Stade Bagnèrais Vs FC Auch Gers- J6

Vidéos FCAG

Interviews de R. PUJO ET A. LAGARDERE - Bagnères Vs FCAG 19 10 14

Instantan - 13Instantan - 12 

XV - Championnat de France de Fédérale 1, Clique sur la photo

Interview de Roland PUJO et Anthony LAGARDERE par Damien DUFFAU Hit-FM

Bagnères  Vs FC Auch Gers 19 octobre 2014

Un mano a mano

 

 

DSC 5488

 Guffroy et les Auscitains recevront samedi le leader Aix-en-Provence, qui compte quatre points d’avance sur eux.
Le match du week-end,

Un mano a mano - Par Kévin LEROY dans le Sud Ouest 

Il est clair que le FCAG et Aix évoluent un ton au-dessus de leurs concurrents. Les confrontations directes, dont celle de samedi, seront décisives.

 C'était le pronostic le plus communément admis en début de saison : Auch et Aix-en-Provence, tous deux fraîchement relégués de Pro D2, devaient survoler cette poule 4 de Fédérale 1. Après six journées et deux mois de compétition, force est de constater que la prédiction est en train de se réaliser.
Les deux formations font en effet partie des quatre équipes de Fédérale 1 encore invaincues (1), et du haut de leurs 26 points, les Provençaux partagent même le meilleur bilan toutes poules confondues avec Nevers. Avec 22 points, le FCAG, lui, serait leader dans les poules 2 et 3, et possède déjà huit points d'avance sur le troisième.
Bref il y a bien deux cadors dans cette poule 4 de Fédérale 1, soit un de trop en vue de la lutte pour la première place, si importante pour aborder dans de bonnes conditions les phases finales. Le large succès du FCAG à Bagnères a en tout cas bien démontré que cette lutte ne serait qu'un mano a mano, tant les deux formations semblent disposer d'une marge importante sur leurs concurrents.

L'importance de recoller
« Il faudra voir sur la durée, mais pour l'instant oui, avoue Roland Pujo. On sent que l'on a une marge de manœuvre, mais l'hiver et des matchs compliqués vont arriver, comme des déplacements à Valence d'Agen ou Blagnac, il faut rester sérieux et appliqués, continuer à emmagasiner des victoires et de la confiance », souligne le manager auscitain.
Un discours relativement prudent relayé par ceux qui doivent s'employer tous les week-ends face à des équipes qui ne rêvent que de s'offrir le sclap du FCAG. « On n'est pas non plus une équipe de Pro D2, il n'y a pas une énorme différence de niveau avec les autres, juge Nathan Thierry. C'est surtout Aix qui a l'air vraiment au-dessus. Mais c'est vrai que quand on regarde le classement les autres sont derrière maintenant, et à moins qu'une équipe s'effondre, ça va se jouer entre eux et nous. »
Puisqu'elles ne laisseront sûrement que des miettes à leurs concurrents, les confrontations directes entre les deux équipes vont donc prendre une importance capitale, à l'image de la première manche au Moulias samedi. Alors qu'Aix a creusé un premier écart grâce aux bonus offensifs (2), le FCAG a l'occasion de remettre les compteurs à zéro en cas de victoire. « C'est sûr que ça va compter, si on se loupe samedi ce sera compliqué. On doit gagner pour revenir sur eux », souligne Nathan Thierry.

Un air de Pro D2

La pression sera donc sur les épaules auscitaines ce week-end, même si.... lire la suite dans le Sud Ouest 

Retour sur le match du week-end

 

 

DSC 5642

 Kalo et les Auscitains peuvent seulement regretter de n’avoir pas inscrit un troisième essai

Le match du week-end,

 Sans l’ombre d’un doute - Par Georges Duthu dans le Sud Ouest 

Mis sous pression par le nouveau succès bonifié d’Aix samedi, les Auscitains ont parfaitement répondu hier. Place au choc au sommet face aux Provençaux au Moulias.

Si ce nouveau déplacement au pied des Pyrénées avait valeur de test, il est globalement réussi pour le FCAG, à qui on promettait un comité d'accueil musclé hier. Même s'il manque toujours le bonus offensif, la jeune équipe auscitaine a su afficher ses progrès dans la gestion des événements au cours d'un match dont le scénario a ressemblé à celui du déplacement à Oloron. Après avoir concédé un match nul rageant en Béarn, elle a cette fois su conserver son avantage jusqu'au bout.
Au final, c'est une petite leçon de rugby appliqué que les Auscitains sont venus donner aux Bagnérais sur les bords mêmes de l'Adour. Il a fallu juste vingt minutes pour comprendre quelle serait l'issue de la partie. Le temps pour la mêlée gersoise de prendre la mesure de sa rivale, et Anthony Lagardère se chargerait du reste. Comme souvent depuis le début de la saison, l'ouvreur allait faire carton plein dans les tirs au but, soulignant ainsi les difficultés d'une opposition souvent amenée à la faute.

À la mi-temps, l'affaire était dans la poche, les Bigourdans ayant eu le mauvais goût, pour boucler la première période, de prendre un carton jaune et trois points de plus, évidemment. Ils venaient de craquer après avoir rivalisé durant le premier quart d'heure, au cours duquel ils firent même le meilleur jeu. Après, le contrôle du ballon leur échappa et Auch commença alors à jouer son rugby fait de simplicité mais aussi de justesse, tant dans la stratégie que dans l'exécution.

Le doublé de Dastugue
Le 16-9 affiché promettait alors de grossir puisque le FCAG allait reprendre avec l'avantage numérique. Jorick Dastugue avait eu le plaisir d'inscrire un premier essai avec un ballon rendu par les Bagnérais, porté vers l'aile par Nathan Thierry et prestement renversé vers l'ouvreur pour qui ce fut un jeu d'ouvrir l'intervalle à son troisième ligne, dont la course tranchante sur quarante mètres n'avait laissé aucune chance à la défense.
Le numéro 8 allait en inscrire un second dès la reprise donc, après une percussion de Cyril André en fond de touche et un nouveau renversement au bout duquel Kunro Kalo raffûta son rival avant de jouer au pied jusque dans l'en-but où Dastugue n'eut qu'à plonger.
À 23-9, il n'y avait plus qu'à se prévenir de l'inévitable coup de collier des Bagnérais. Anthony Lagardère s'en chargea encore : pied droit ici, pied gauche là, l'ouvreur sut remercier son pack de lui faire parvenir des ballons en or, n'hésitant pas non plus à animer le déploiement de sa ligne quand la situation le recommandait.

De bon augure
Il ne manquait au bout que l'essai du bonus, qui aurait pu arriver par deux fois, quand les ailiers ou l'arrière furent invités à venir créer le surnombre dans la ligne. Mais ... lire la suite dans le Sud Ouest 

Dimanche 19 octobre 2014 - J6
Résultats complets de la poule 4

Aix-en-Provence  38-6    Oloron (samedi 19 10 1014)
          Bagnères   9-26   Auch 
           Mauléon  16-7    Blagnac
               Agde   10-31  Valence d'Agen
          Graulhet   21-28  Lannemezan

Le FCAG domine les débats à Bagnères

DSC 5570 

« Les Auscitains sont toujours invaincus»,
Rugby XV - Amateurs - Gers - Fédérale 1. Bagnères-de-Bigorre - Auch

Publié le 20/10/2014 à 08:21, lire dans La Dépêche

 

«Le deuxième bloc sera difficile.» La prédiction de l'encadrement bagnérais se vérifie Après la défaite oloronaise, les «noirs» n'ont pas pu inverser la tendance face à des Auscitains parfaitement organisés et au jeu bien en place sous la baguette d'un excellent Lagardère.

Auch s'est imposé au terme d'un match que les Gersois ont le plus souvent maîtrisé ; même si le déroulement de la première mi-temps pouvait laisser penser à une issue plus serrée. Parce que si les visiteurs avaient ouvert le score dès la première minute, les stadistes avaient plutôt dominé le début de match, marquant coup sur coup un drop de Vignes des 43 mètres et une pénalité de Malaguradze des 50 mètres. Le buteur géorgien échouait dans la foulée des 56 mètres, imitant Bats à peine pas droit des 40 mètres quelques minutes plus tôt. Dominé, Auch faisait le dos rond.
Mais les Gersois allaient vite se rebiffer, profitant de leur première occasion pour aller à dame ; derrière un regroupement, Lagardère manœuvrait pour libérer un espace dans lequel s'engouffrait Dastugue, le troisième ligne centre, qui résistait au plaquage de Vignes pour marquer près des poteaux.
Pas découragés, les «blancs» revenaient dans le camp auscitain où Dumestre ne pouvait profiter d'un ballon tombé par la ligne «rouge».
Mais peu après, Bats ramenait les «noirs» à un point pour une faute au sol des 30 mètres. Lagardère refaisait l'écart à l'entame des arrêts de jeu pour une faute de la mêlée stadiste. Sur le renvoi, Medves, le capitaine auscitain, gardait le ballon au sol, offrant, des 39 mètres, la possibilité de rentrer aux vestiaires avec un petit point de débours. Mais Bats ratait la cible. Et sur la mêlée suivante, M. Dufort offrait à Lagardère la possibilité d'une troisième pénalité tout en infligeant un carton jaune à Arino, coupable d'avoir contesté cette décision.
Les Bagnérais auraient pu virer à 12-13. Ils rentraient aux vestiaires avec un 9-16 déjà inquiétant avec la perspective de redémarrer à quatorze. Et là devait bien résider le tournant du match. Parce que le FCAG accélérait à la reprise, prenant le milieu de terrain grâce à la puissance de son centre André. Sur le changement de jeu, Lagardère «sautait» pour Kalo qui recentrait. Le rebond trompait Bonnecarrère ; pas Dastugue, qui avait bien suivi pour inscrire son doublé. La transformation de Lagardère, puis une pénalité du même des 45 mètres, quatre minutes plus tard, scellaient le sort du match.
Malgré les efforts des Bagnérais pour tenter de réduire l'écart ; malgré ceux des Auscitains, affairés à aller chercher leur premier bonus de la saison, plus rien n'allait être marqué. Auch remporte un match que les Gersois ont mérité.

Bagnères-de-Bigorre 9 Auch 26

Mi-temps : 9-16. Arbitre : M. Dufort (CBL).

Pour Auch : 2 E Dastugue (23, 43) ; 2 T et 4 P (1, 40+1, 40+4, 47) Lagardère.

Pour Bagnères : 2 P Malaguradze (9), Bats (33) ; 1 D Vignes (6).

BAGNÈRES : Vignes ; Manse, Daragnou, Malaguradze, Dumestre ; (o) Bats, (m) Arnauné (Guyon 45) ; Arino (Yzabel 78), Cossou (Gumez 73), Bonnecarrère (Pettigiani 67) ; Bonan, Brua (cap.) ; Saayman (Greyling 49), Pambrun (Chaubard 57), Miro (Fabre 76).

AUCH : Ford ; Kalo, Thierry (Kitutu 76), André, Eberland ; (o) Lagardère (Griffoul 65), (m) Doubrère (Verdie 71), Touton, Dastugue (Naikadawa 61), Medves (cap.) ; Guffroy (Rodes 64), Lacroix, ; Moretto (Rocca 61), Hollet (Estreridia 61), Abadie (Boyadois 71).

Carton jaune : Lacroix (54).

Nationale B : Bagnères 31-Auch 30.

 

Le FCAG réactive le nerf de la guerre

 FCAG BLAGNAC 11-10-2014-185

Le FCAG réactive le nerf de la guerre,

Le club de rugby vient de convertir deux nouveaux sponsors à ses couleurs et compte tisser encore davantage sa toile.

L'important, prétendait un certain Coubertin, c'est de participer. Soit. Sportivement, c'est louable. Mais financièrement, c'est non négligeable... Si le FCAG, provisoirement, espère-t-il, fulmine en Fédérale 1, il ambitionne néanmoins d'incarner dans le rugby ce que l'AJ Auxerre fut au football du temps de Guy Roux. Forte identité, résultats sportifs, école de formation reconnue et bien sûr, remporter le championnat (même si une place en finale suffirait) pour remonter fissa en Pro D2, tel est le programme.

40 000 euros à deux.   En attendant de récupérer un rang qu'il... lire la suite dans Sud-Ouest.

Interview de Roland PUJO - FC Auch Gers Vs Blagnac 11 10 14

Instantan - 11 960 x 540 

XV - Championnat de France de Fédérale 1,

Interview de Roland PUJO - FC Auch Gers Vs Blagnac 11 10 14

Les mises au point de Courbebaisse

 

Gilles COURB

FC Auch Gers,

Les mises au point de Courbebaisse - Sud- Ouest

Le président du FC Auch Gers s'est invité devant la presse hier midi pour se livrer à quelques mises au point. Gilles Courbebaisse a notamment tenu à apporter une réponse aux critiques qui ont fleuri quant au prix des places au stade cette saison. « Certains estiment que c'est trop cher, mais par rapport à quoi ? Dans les stades où nous sommes allés cette saison l'entrée générale est à 13 euros, mais vous n'êtes pas assuré d'avoir une place en tribune, alors que nous le pesage est à 10 euros et donne accès à la tribune métallique », souligne le président auscitain, qui rappelle également que les charges qui pèsent sur le club pour l'organisation des matchs n'ont quasiment pas varié malgré la descente. « On doit payer les stadiers, les services de secours, c'est environ 12 000 euros par an… On a toujours des charges mais on n'a plus les droits télés, la billetterie n'en est que plus importante ».

Le prix des places n'avait donc que légèrement baissé par rapport à la saison dernière. Malgré tout le club « a décidé de ne pas rester sourd aux critiques » et la place en tribune marathon passera donc de 18 à 15 euros (NDLR : 20 euros en Pro D2) pour les matchs contre Blagnac, Aix, Graulhet et Lannemezan. « On fait le pari du plus grand nombre et si ça marche on le... lire la suite dans : Sud- Ouest

 

Hamid Arif va faire son retour

Hamid

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hamid Arif va faire son retour - Sud Ouest

Faire du neuf avec du vieux, c'est la grande tendance de la saison côté auscitain. Après avoir sorti Philippe Rodes et Paul Guffroy de la retraite (ou presque), le FCAG va récidiver avec Hamid Arif, qui sera donc le seconde ligne que Roland Pujo ...et plus encore »

Hommage à Olivier LARTIGUE

DSC 7860 
Hommage à Olivier LARTIGUE, dit "Olive" du FC Auch Gers,

Il était à l'image du Fcag, un peu différent des autres. On l'aimait pour cela aussi, lui qui portait fièrement en trophée le maillot N°3 offert par Gregory Menkarska. Il avait grandi, nourri de sa passion pour le FCAG, sa seconde famille. Il nous a quitté brutalement ce matin, fauché injustement dans sa jeunesse par la maladie. Un club entier le pleure avec sa famille. Le Coin des amis, sous le chapiteau Partenaire où il aimait se retrouver portera désormais son nom : "chez Olive", c'est bien ainsi. Et de là-haut, à n'en pas douter, il veillera sur son club. Adieu l'ami on ne t'oubliera pas !

Abonnement 2014 / 2015

La campagne d'abonnement débute jeudi 03 juillet. Pour nos fidèles abonnés, nous vous réservons votre place jusqu’au vendredi 11 juillet inclus, tout en vous faisant bénéficier de tarifs préférentiels.

Lire la suite : Abonnement 2014 / 2015

Site Login