Logo Agde  
    Le dimanche 16 novembre 2014 au stade Michel MILLET
          Championnat de France de Fédérale 1-J8

RO Agathois reçoit FCAG

Nationale B à 13h30 et Equipe 1 à 16h00 

Prochaine journée

 

 FCAG

 
   FCAG  
FCAG  15 - 27  Le PARC
 
2 E Griffoul (20), G. Doubrère (62), 1 T (63), 1 P (28) Lagardère
 
La Fédérale B GAGNE 25 - 18 contre Le PARC
  PARC-FOND-BLANC-246x300  

 DSC5817-001 Les matchs du week-end pour le FC Auch Gers,

 Dimanche 26 octobre 2014 :
 Les FEMININES SENOIRS s'inclinent à MONT de MARSAN 8-31
 Score 8 -14 à la mi-temps. Thierry LABRIC (entraineur) : " il Y a
 du mieux, on prend 2 essais caquette en fin de match, le score ne
 reflète pas la prestation de l'équipe".
 
Equipes du FCAG-Activités du week-end, je clique !

 

 

FCAG

Les bureaux du club sont désormais au rez-de-

-chaussée, et non plus à l’étage.

36, rue des Canaris - BP 50008  - 32001 AUCH CEDEX

 

  • Prochain match Prochaine journée

  • Dernier résultat J 7

  • Féminines Séniors résultat

  • Equipes du FCAG Activités week-end

  • Partenaires Officiels

  • Info Pratique

FC Auch Gers Vs Le PARC J7

Vidéos FCAG

Interviews de Eric ESCRIBANO & R. PUJO - FCAG Vs Le PARC 25 10 14

Instantan - 14 Instantan - 15

XV - Championnat de France de Fédérale 1, Clique sur la photo

Interview de Eric ESCRIBANO et Roland PUJO par Damien DUFFAU Hit-FM

FC Auch Gers Vs Le PARC  - Le 25 octobre 2014 à Auch

Retour sur le match du week-end (2)

FCAG AIX 25-10-2014-077

Les Auscitains vont devoir apprendre à faire face aux situations contraires

Le match du week-end,

ESCRIBANO : «Auch reviendra très fort»  

Publié le 27/10/2014 ...dans La Dèpêche - Rugby XV - Fédérale 1. FC Auch Gers - Pays d'Aix RC.

Eric Escribano fait confiance aux vertus de son équipe.

Il ne pouvait en rester qu'un. De cette règle issue de l'univers de Highlander, c'est le «Duncan» Aixois qui est venu terrasser le «McLeod» auscitain. Evidemment, aux yeux des vaincus, le sentiment de frustration est grand. Dans un combat de titans où on attendait que chaque belligérant réponde coup par coup, deux essais comme deux uppercuts sont venus écourter un combat qui avait pourtant bien débuté pour les Gersois. Fringants derrière, les Auscitains ont vu leur jeu se diluer au fur et à mesure des minutes face à cette ligne défensive aussi physique que dense. A ce jeu-là, le FCAG n'a d'ailleurs jamais pu réellement attaquer en avançant. Difficile d'imposer sa griffe d'autant plus que les mêlées fermées ont été estampillées aixoises.

Les coups des protégés de Christian Labit étaient certes aussi nombreux que ceux du FCAG mais ils faisaient alors beaucoup plus mal. Comme ce contre sur Anthony Lagardère que Naioko aplatira à la demi-heure. Ironie du sort, il s'agissait d'un temps fort gersois. Tout comme d'ailleurs la passe au pied chirurgicale de Bouillon pour Labarthe pour l'essai du break au cœur de la seconde mi-temps.

A ce moment-là, pourtant, les Auscitains avaient fait le nécessaire pour recoller à un point grâce notamment à la réalisation de Gauthier Doubrère.

Ce second coup du sort sera celui de trop et de venin gersois il n'y aura plus.

On notera toutefois des motifs de satisfaction : le bon match du demi de mêlée gascon tout comme ceux de Ford, André ou Dastugues.

Malgré tout, avec une moyenne de 23 ans, la jeune garde auscitaine a souffert de la comparaison avec la grosse cylindrée aixoise.
«Il faut que l'on soit plus rapide dans nos libérations, explique Éric Escribano, coach des avants. On a voulu garder les ballons trop près et ils nous ont embêtés là-dessus. L'an passé certains garçons étaient encore en espoirs et loin de tout cela. Samedi, ils étaient marqués, le vestiaire était silencieux mais c'est pour mieux revenir. Les joueurs vont se servir de cette défaite comme repère pour dans six mois et donner rendez-vous à cette équipe. Je connais les Gersois, cela ne se laisse pas abattre et faites-nous confiance, on reviendra très fort.»

Rendez-vous est donc pris face à ces Provençaux qui comptent néanmoins déjà huit points d'avance sur le FCAG dans l'optique de la première place, un petit objectif devenu presque inaccessible.
Désormais, Auch va devoir négocier une période de creux de deux semaines (prochain match le 16 novembre à Agde). Probablement que les hommes de Roland Pujo auraient préféré enchaîner, mais que les supporters gascons se rassurent pour l'heure seule la qualification est primordiale. Arriveront après les phases finales et certains rendez-vous déjà pris qu'il sera alors bon d'honorer comme il se doit.

Ils ont dit

«Il faut se servir de cet échec»
Roland Pujo (entraîneur FCAG ) : Nous sommes tombés sur une belle équipe d'Aix très en place défensivement qui nous a mis sous pression aussi bien au niveau de la conquête que dans le jeu. On prend deux essais sur des moments clés du match. En première mi-temps ce qui leur permet de virer en tête à la pause. Puis en seconde période, alors qu'on revient à 16-15, on prend cet essai qui nous fait mal et assomme le groupe. Il faut se servir de cet échec pour rebondir. Rien n'est remis en cause par rapport au bon début de saison et nous acceptons ce revers sans perdre de vue notre objectif.

Romain Hollet (talonneur FCAG) : Dans l'ensemble nous avons fait trop de fautes ce qui ne nous permet pas de gagner cette rencontre. Cette défaite casse notre bonne dynamique qui nous avait permis d'être invaincus depuis le début de la saison. Nous allons nous remettre au travail dès la semaine prochaine, avec l'objectif de faire un sans-faute sur le prochain bloc.

Sylvain Abadie (pilier gauche FCAG) : Un match très compliqué puisque les contres d'Aix nous ont coûté cher. Nos fautes successives nous ont privés de ballons. Aix en Provence a mis en avant ses qualités rugbystiques et surtout son expérience pour nous battre.

Ivan Kitutu (ailier FCAG) : Très frustré, car dans l'ensemble nous avons fait le jeu mais sans pouvoir réellement concrétiser. Ils se sont servis de nos fautes de mains et ont scoré sur tous leurs contres ce qui est d'autant plus rageant.

Christian Labit (entraîneur PARC : Après notre série sans défaite, cette victoire est importante au yeux du classement qui nous maintient à la première place. Je suis fier de mes garçons qui ont augmenté leur niveau d'implication. Ils ont franchi une étape contre cette bonne équipe de Auch.

Anthony Poujol (ailier d'Aix) : Très heureux de cette victoire à Auch puisqu'on savait que ça allait être très difficile. Nous les attendions très costauds devant et dangereux derrière. Les consignes étaient d'occuper le terrain afin d'être très en place défensivement. Notre bonne discipline associée à une rigueur défensive irréprochable nous permettent d'arracher quatre points en terre Gasconne.

 

Retour sur le match du week-end

FCAG AIX 25-10-2014-082

Les Auscitains vont devoir apprendre à faire face aux situations contraires

Le match du week-end,

 Une bonne leçon - Par Kevin LEROY sudouest.fr

Le passage de Provençaux loin d’être intouchables a permis aux jeunes Auscitains de toucher du doigt les progrès qu’ils devront accomplir d’ici les phases finales.

«On a les armes pour rivaliser, mais pas encore l'expérience. » Loin d'être abattu, Frédéric Medvès résumait bien la situation du FCAG après le passage d'Aix-en-Provence samedi soir. Certes le vestiaire auscitain a retrouvé le froid silence des soirs de défaite pour la première fois cette saison. Mais si la déception était bien présente, affleure aussi aujourd'hui le sentiment que le FCAG est tout proche de ce qui se fait de mieux actuellement en Fédérale 1 avec Nevers.
Car si Aix est assurément une bonne équipe, puissante, performante en conquête et bien organisée, elle est tout de même loin d'être intouchable. Elle a surtout fait preuve de réalisme, scorant deux essais sans avoir souvent désarçonné la défense auscitaine, là où le FCAG a gâché quelques munitions en route. En prenant le score à la demi-heure de jeu sur un contre assassin, elle a également commencé à écrire le scénario idéal pour une équipe à l'extérieur, n'ayant plus ensuite qu'à bien gérer son avance et à profiter des fautes adverses.

Gestion à revoir
L'essai de Doubrère à l'heure de jeu a bien prouvé que les Auscitains avaient les moyens de renverser la vapeur. Mais ce n'est toutefois pas un hasard s'ils n'ont pas réussi à le faire. Les hommes de Roland Pujo ont six mois pour progresser sur tous ces fameux « détails » qui transforment les défaites rageantes en succès. « Les joueurs ont emmagasiné de l'expérience, c'est ce type de matchs qu'il faudra savoir gérer lors des phases finales, souligne le manager auscitain. Il faut que l'on grandisse, que l'on se serve de ce match pour rebondir. Mais on a une marge de progression logique, il ne faut pas oublier que l'on a beaucoup de jeunes, on avait un numéro 8 (Dastugue) et un 9 (Doubrère) qui jouaient en Espoirs la saison dernière par exemple. »
Où se situe donc la marge de progression de cette jeune équipe auscitaine ? En conquête d'abord, où la touche a connu quelques ratés. Mais c'est surtout la mêlée qui a souffert samedi soir. Moretto, remplacé peu après la pause, a notamment vécu une soirée difficile. Mais dans ce domaine, les retours de Boyadjis, Sicaud et Lomidze permettent d'être raisonnablement optimistes.
Non, dans ce type de matchs serrés où il faut savoir garder son sang-froid, c'est surtout dans la gestion du jeu et de leurs émotions que les Auscitains vont devoir grandir d'ici les phases finales. Excellent dans son rôle d'animateur, Gauthier Doubrère doit encore apprendre à gérer temps forts et temps faibles. L'expérience d'un Salobert, qui reviendra de blessure en janvier, sera précieuse dans ce domaine, surtout les soirs où Lagardère est en difficulté, comme ce fut le cas samedi. « Peut-être que par moments on a trop voulu jouer sous la pression et qu'il fallait utiliser davantage le jeu au pied. Contre ce genre d'adversaire il faudra peut-être savoir utiliser d'autres armes », avoue Roland Pujo. « On s'est un peu affolés sur certaines actions, regrette de son côté Léo Griffoul. On a parfois trop joué. Je ne dis pas qu'il faut qu'on se mette à ne taper que des chandelles, mais il faut peut-être trouver un juste milieu. »
Le revers de samedi peut laisser des regrets aux Auscitains, mais il a au moins le mérite de leur avoir donné des axes de travail solides pour les mois à venir. C'est le métier qui ...dans le Sud Ouest 

Dimanche 26 octobre 2014 - J7
Résultats complets de la poule 4

Tableaujsept

Le FCAG domine les débats à Bagnères

DSC 5570 

« Les Auscitains sont toujours invaincus»,
Rugby XV - Amateurs - Gers - Fédérale 1. Bagnères-de-Bigorre - Auch

Publié le 20/10/2014 à 08:21, lire dans La Dépêche

 

«Le deuxième bloc sera difficile.» La prédiction de l'encadrement bagnérais se vérifie Après la défaite oloronaise, les «noirs» n'ont pas pu inverser la tendance face à des Auscitains parfaitement organisés et au jeu bien en place sous la baguette d'un excellent Lagardère.

Auch s'est imposé au terme d'un match que les Gersois ont le plus souvent maîtrisé ; même si le déroulement de la première mi-temps pouvait laisser penser à une issue plus serrée. Parce que si les visiteurs avaient ouvert le score dès la première minute, les stadistes avaient plutôt dominé le début de match, marquant coup sur coup un drop de Vignes des 43 mètres et une pénalité de Malaguradze des 50 mètres. Le buteur géorgien échouait dans la foulée des 56 mètres, imitant Bats à peine pas droit des 40 mètres quelques minutes plus tôt. Dominé, Auch faisait le dos rond.
Mais les Gersois allaient vite se rebiffer, profitant de leur première occasion pour aller à dame ; derrière un regroupement, Lagardère manœuvrait pour libérer un espace dans lequel s'engouffrait Dastugue, le troisième ligne centre, qui résistait au plaquage de Vignes pour marquer près des poteaux.
Pas découragés, les «blancs» revenaient dans le camp auscitain où Dumestre ne pouvait profiter d'un ballon tombé par la ligne «rouge».
Mais peu après, Bats ramenait les «noirs» à un point pour une faute au sol des 30 mètres. Lagardère refaisait l'écart à l'entame des arrêts de jeu pour une faute de la mêlée stadiste. Sur le renvoi, Medves, le capitaine auscitain, gardait le ballon au sol, offrant, des 39 mètres, la possibilité de rentrer aux vestiaires avec un petit point de débours. Mais Bats ratait la cible. Et sur la mêlée suivante, M. Dufort offrait à Lagardère la possibilité d'une troisième pénalité tout en infligeant un carton jaune à Arino, coupable d'avoir contesté cette décision.
Les Bagnérais auraient pu virer à 12-13. Ils rentraient aux vestiaires avec un 9-16 déjà inquiétant avec la perspective de redémarrer à quatorze. Et là devait bien résider le tournant du match. Parce que le FCAG accélérait à la reprise, prenant le milieu de terrain grâce à la puissance de son centre André. Sur le changement de jeu, Lagardère «sautait» pour Kalo qui recentrait. Le rebond trompait Bonnecarrère ; pas Dastugue, qui avait bien suivi pour inscrire son doublé. La transformation de Lagardère, puis une pénalité du même des 45 mètres, quatre minutes plus tard, scellaient le sort du match.
Malgré les efforts des Bagnérais pour tenter de réduire l'écart ; malgré ceux des Auscitains, affairés à aller chercher leur premier bonus de la saison, plus rien n'allait être marqué. Auch remporte un match que les Gersois ont mérité.

Bagnères-de-Bigorre 9 Auch 26

Mi-temps : 9-16. Arbitre : M. Dufort (CBL).

Pour Auch : 2 E Dastugue (23, 43) ; 2 T et 4 P (1, 40+1, 40+4, 47) Lagardère.

Pour Bagnères : 2 P Malaguradze (9), Bats (33) ; 1 D Vignes (6).

BAGNÈRES : Vignes ; Manse, Daragnou, Malaguradze, Dumestre ; (o) Bats, (m) Arnauné (Guyon 45) ; Arino (Yzabel 78), Cossou (Gumez 73), Bonnecarrère (Pettigiani 67) ; Bonan, Brua (cap.) ; Saayman (Greyling 49), Pambrun (Chaubard 57), Miro (Fabre 76).

AUCH : Ford ; Kalo, Thierry (Kitutu 76), André, Eberland ; (o) Lagardère (Griffoul 65), (m) Doubrère (Verdie 71), Touton, Dastugue (Naikadawa 61), Medves (cap.) ; Guffroy (Rodes 64), Lacroix, ; Moretto (Rocca 61), Hollet (Estreridia 61), Abadie (Boyadois 71).

Carton jaune : Lacroix (54).

Nationale B : Bagnères 31-Auch 30.

 

Le FCAG réactive le nerf de la guerre

FCAG AIX 25-10-2014-007 

Le FCAG réactive le nerf de la guerre,

Le club de rugby vient de convertir deux nouveaux sponsors à ses couleurs et compte tisser encore davantage sa toile.

L'important, prétendait un certain Coubertin, c'est de participer. Soit. Sportivement, c'est louable. Mais financièrement, c'est non négligeable... Si le FCAG, provisoirement, espère-t-il, fulmine en Fédérale 1, il ambitionne néanmoins d'incarner dans le rugby ce que l'AJ Auxerre fut au football du temps de Guy Roux. Forte identité, résultats sportifs, école de formation reconnue et bien sûr, remporter le championnat (même si une place en finale suffirait) pour remonter fissa en Pro D2, tel est le programme.

40 000 euros à deux.   En attendant de récupérer un rang qu'il... lire la suite dans Sud-Ouest.

 

Les mises au point de Courbebaisse

 

Gilles COURB

FC Auch Gers,

Les mises au point de Courbebaisse - Sud- Ouest

Le président du FC Auch Gers s'est invité devant la presse hier midi pour se livrer à quelques mises au point. Gilles Courbebaisse a notamment tenu à apporter une réponse aux critiques qui ont fleuri quant au prix des places au stade cette saison. « Certains estiment que c'est trop cher, mais par rapport à quoi ? Dans les stades où nous sommes allés cette saison l'entrée générale est à 13 euros, mais vous n'êtes pas assuré d'avoir une place en tribune, alors que nous le pesage est à 10 euros et donne accès à la tribune métallique », souligne le président auscitain, qui rappelle également que les charges qui pèsent sur le club pour l'organisation des matchs n'ont quasiment pas varié malgré la descente. « On doit payer les stadiers, les services de secours, c'est environ 12 000 euros par an… On a toujours des charges mais on n'a plus les droits télés, la billetterie n'en est que plus importante ».

Le prix des places n'avait donc que légèrement baissé par rapport à la saison dernière. Malgré tout le club « a décidé de ne pas rester sourd aux critiques » et la place en tribune marathon passera donc de 18 à 15 euros (NDLR : 20 euros en Pro D2) pour les matchs contre Blagnac, Aix, Graulhet et Lannemezan. « On fait le pari du plus grand nombre et si ça marche on le... lire la suite dans : Sud- Ouest

 

Hamid Arif va faire son retour

Hamid

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hamid Arif va faire son retour - Sud Ouest

Faire du neuf avec du vieux, c'est la grande tendance de la saison côté auscitain. Après avoir sorti Philippe Rodes et Paul Guffroy de la retraite (ou presque), le FCAG va récidiver avec Hamid Arif, qui sera donc le seconde ligne que Roland Pujo ...et plus encore »

Hommage à Olivier LARTIGUE

DSC 7860 
Hommage à Olivier LARTIGUE, dit "Olive" du FC Auch Gers,

Il était à l'image du Fcag, un peu différent des autres. On l'aimait pour cela aussi, lui qui portait fièrement en trophée le maillot N°3 offert par Gregory Menkarska. Il avait grandi, nourri de sa passion pour le FCAG, sa seconde famille. Il nous a quitté brutalement ce matin, fauché injustement dans sa jeunesse par la maladie. Un club entier le pleure avec sa famille. Le Coin des amis, sous le chapiteau Partenaire où il aimait se retrouver portera désormais son nom : "chez Olive", c'est bien ainsi. Et de là-haut, à n'en pas douter, il veillera sur son club. Adieu l'ami on ne t'oubliera pas !

Abonnement 2014 / 2015

La campagne d'abonnement débute jeudi 03 juillet. Pour nos fidèles abonnés, nous vous réservons votre place jusqu’au vendredi 11 juillet inclus, tout en vous faisant bénéficier de tarifs préférentiels.

Lire la suite : Abonnement 2014 / 2015

FCAG : un projet sur deux ans pour remonter

Les dirigeants du FC Auch Gers ont présenté leur projet aux partenaires du club, hier soir, dans la salle du Mouzon, affichant un objectif de remontée rapide en ProD2. Vous pouvez lire la suite de l'article dans La Dépêche

Les matchs en direct

logo-hitfm-32

Pour écouter la retransmission
du match en live
cliquez sur ce lien

Classement 7ème J. Fédérale 1-2014-15 POULE 4

1
Aix-en-Provence
 30 pts
2
Auch
 22 pts
3
Oloron
 18 pts
4 Blagnac  16 pts
5
Bagnères-de Bigorre
 15 pts
6 Valence d'Agen  14 pts
7 Agde  14 pts
8 Lannemezan  12 pts
9 Mauléon  11 pts
10 Graulhet  7 pts

Tableau complet

Tableau Fédérale 1 B

 

Planning Equipe 1

Consultez le planning d'entrainement de la semaine

Newsletter

Soutien à Alexandre Barozzi

Une vente aux enchères de maillots est organisée afin de lever des fonds pour soutenir Alexandre. 

Plus d'infos

Site Login